Livraison gratuite dans la péninsule pour les commandes supérieures à 45€

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez d'une réduction de 10 %.

L’OMS approuve les bienfaits du CBD

Avantages du CBD

Le 3 décembre 2020, l’OMS a surpris en reconnaissant les bienfaits du CBD et en approuvant son utilisation médicinale. Après un vote surprise et fermé jusqu’à la dernière seconde, l’un des psychotropes les plus consommés au niveau international, a été considéré comme avantageux. Ou du moins, l’un de ses ingrédients actifs tels que le CBD.

Chez Pentalium, nous avons décidé de nous faire l’écho de ce fait.

Une bonne décision ? Tout ce qui concerne la décision de l’OMS sur les avantages du CBD

La Commission omsno-colombienne et la plupart des pays qui la composent ont réalisé un événement historique. Après un vote où ils ont obtenu le maximum de votes possibles, ils ont généré l’approbation de reporter la marijuana parmi leurs listes de contrôle. En conséquence, tout un débat s’est ouvert… Est-ce la bonne décision ?

Le résultat final du vote

L’utilisation du cannabis comme médicament avait été tronquée par le refus de nombreux pays. Cependant, après cet événement, sur les 59 pays participant à la commission contre les stupéfiants, ils ont obtenu 27 voix pour. Grâce à l’abstention qui s’est manifestée chez les autres participants, ils ont dépassé de justesse les 25 voix contre.

En conséquence, la perception du cannabis va commencer à changer à partir de maintenant, claironnant son usage médical. Malgré tout, il y a encore beaucoup de tissu à couper, donc ce n’est pas le jugement de la guerre.

Un fait qui a suscité des débats et des opinions mitigées depuis 2019

Depuis 2019, l’idée de la légalisation du cannabis se profile déjà dans les rangs de l’OMS. Au cours de cette année, l’OMS a publié une déclaration avec les 6 avantages les plus prouvés du CBD aujourd’hui.

Sur cette base, l’idée de retirer cet ingrédient actif de la liste des contrôles de l’Organisation des Nations Unies a été catapultée. De toute évidence, derrière cette prémisse, la contribution de la Commission de contrôle des stupéfiants de l’OMS susmentionnée a été immergée.

Malgré le fait que différents pays qui ont formé une telle commission ont affirmé que l’utilisation du CBD comme médicament était productive, il y avait encore du tissu à couper. L’autre moitié des membres a affirmé qu’il était trop tôt pour tirer une conclusion exacte. La raison principale a été attribuée au fait que le cannabis était encore une substance controversée, avec des études non concluantes.

Cependant, la décision de l’OMS sur la base d’un caractère démocratique a laissé une mer d’opinions mitigées. Après le vote, les représentants de l’Équateur ou des États-Unis ont fait valoir qu’il ne s’agissait que de la première étape.

À leur tour, ils ont clairement indiqué que les avantages du CBD ne devraient être utilisés que dans le domaine médical. Bien que le vote ait été remporté, le parti favori a été très catégorique sur l’utilisation médicinale stricte. Ils ont même exigé que l’OMS crée une commission pour dicter les lignes directrices nécessaires à l’utilisation médicinale correcte de cet ingrédient actif à long terme.

Le contexte derrière l’exploit

Maintenant que les avantages du CBD sont reconnus, il est nécessaire de clarifier la prémisse en tant que telle. Le CBD, ou cannabidiol, est considéré par l’OMS comme un produit non psychotrope à des fins médicinales. C’est-à-dire que tel a été le composant ou l’ingrédient actif qui a été approuvé, et non le cannabis en tant que tel.

Bref, la commercialisation du cannabis est toujours soumise à la réglementation de chaque pays. Ce qui a été soutenu, c’est le fait de reconnaître le CBD, un dérivé du cannabis, comme un composant médicinal adapté à l’humanité.

Autres articles liés

Abrir chat