Livraison gratuite en Espagne continentale

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez d'une réduction de 10 %.

Tendinite rotulienne

Tendinite rotulienne

La tendinite rotulienne est une blessure du tendon qui relie le tibia à la rotule. Le tendon rotulien travaille avec les muscles de l’avant de la cuisse et est responsable de l’extension du genou, ce qui permet de réaliser des exercices quotidiens tels que donner des coups de pied, courir, sauter, monter et descendre des escaliers, entre autres.

Il s’agit d’une blessure assez fréquente chez les coureurs, les cyclistes, les volleyeurs, les basketteurs, les footballeurs et les athlètes professionnels. C’est la raison pour laquelle on l’appelle communément le « genou du sauteur », bien qu’en réalité, il puisse affecter toute personne non sportive dont l’activité régulière exerce une forte pression sur les articulations du genou, que ce soit pour des raisons professionnelles ou de style de vie.

En général, tout traitement de la tendinite rotulienne vise d’abord à étirer et à renforcer les muscles autour du genou.

Symptômes

Les symptômes les plus récurrents de la tendinite rotulienne sont généralement une douleur lancinante localisée dans la zone située sous la rotule, qui se manifeste lors d’une flexion ou d’un effort sur le genou. Au départ, elle se manifeste pendant l’activité physique ou à la fin de celle-ci. Au fur et à mesure de l’évolution de la blessure, la douleur interfère avec la pratique du sport et toute activité impliquant l’effort précité. Le stade le plus avancé de la lésion implique une douleur au repos.

Il est également possible de percevoir tout au long du processus une sensation d’inflammation dans la zone inférieure de la rotule en raison de l’épaississement que le tendon peut éventuellement développer.

Bien que l’application localisée de froid soit recommandée ainsi que l’utilisation de certains traitements formulés avec des modulateurs d’inflammation, dont le cannabidiol, une évaluation professionnelle et spécifique est toujours recommandée. Dans le cas contraire, il y a un risque de mauvaise réparation chronique des tissus, conduisant à un état de dégénérescence fibrillaire ou de tendinose.

Causes

La tendinite rotulienne est une blessure de surmenage fréquente résultant d’un stress répétitif sur le tendon rotulien. La tension provoque de petites déchirures dans le tendon, et le corps essaie de les réparer.

Cependant, lorsque les déchirures se multiplient, elles provoquent des douleurs dues à l’inflammation et à l’affaiblissement du tendon. Lorsque les lésions tendineuses se poursuivent pendant plus de quelques semaines, on parle de tendinopathie.

Sans une prise en charge médicale appropriée, le problème peut entraîner une réparation inadéquate des tissus, ce qui conduit à la persistance et à la chronicité.

Existe-t-il des facteurs de risque ?

Les facteurs de risque sont les suivants :

  • Activité physique non supervisée. Exercices impliquant une augmentation soudaine de l’intensité ou de la fréquence de la contrainte à laquelle le tendon est soumis. Elle est fréquente lors de la course à pied ou d’exercices impliquant des sauts.
  • Rigidité excessive. La crispation de certains muscles tels que les quadriceps et les ischio-jambiers peut augmenter la tension sur le tendon rotulien.
  • Déséquilibre du tonus musculaire. Si certains muscles des jambes sont beaucoup plus forts que d’autres, cela peut entraîner un déséquilibre dans lequel les muscles les plus forts tirent sur les muscles les plus faibles. Ce déséquilibre peut provoquer une tendinite.
  • Autres pathologies chroniques. Certaines maladies perturbent la circulation sanguine dans le genou, ce qui affaiblit le tendon. C’est le cas de l’insuffisance rénale, des maladies auto-immunes comme le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde et des maladies métaboliques comme le diabète.

Conseils de prévention

Il est conseillé d’adopter certaines mesures qui peuvent contribuer à la prévention de cette pathologie :

  • Évitez de faire du sport lorsque vous ressentez une douleur dans cette zone.
  • Renforcer et tonifier les muscles les plus impliqués dans la zone.
  • Améliorer les techniques sportives, ce qui implique un échauffement et des étirements appropriés.
  • Ne pas abuser des traitements à base de substances anti-inflammatoires et s’orienter vers des substances qui modulent l’inflammation.
Prévention de la tendinite rotulienne

Autres articles liés

Abrir chat